Les Pictons : La première famille des Rams de Regina

Les Pictons : La première famille des Rams de Regina

(Photo: Regina Rams)

Par Casey Dulson, correspondant de football de SIC

Noah Picton ne peut s’imaginer porter un autre uniforme de SIC.

« Être un Picton à Regina est quelque chose que j’ai connu pendant toute ma vie », révèle le quart-arrière de troisième année, alors que les Rams se préparent pour accueillir les Huskies de Saskatchewan pour la Classique d’automne SaskTel qui sera également le premier match disputé au nouveau stade Mosaic. « Chaque fois que les gens parlent des Rams de Regina, le nom de mon père et tout le succès qu’il a obtenu reviennent toujours. »
 
« J’essaie de me montrer à la hauteur des attentes suscitées par le nom Picton, ainsi que de l’héritage de ce nom. »
 
Son père, Dean Picton, est une légende dans la ville, ayant mené les Rams, en tant que quart-arrière, à deux titres nationaux du championnat de la Ligue junior canadienne de football (LJCF) en 1986 et en 1987, avant le transfert de l’équipe à SIC. Et au cours des trois dernières années, Noah a eu la chance de jouer avec ses cousins Mitchell et Aaron Picton et Blake Anaka.
 
« Il y avait un jeu (l’année dernière) où Blake, Aaron, Mitch et moi-même étions sur le terrain en même temps, ce qui n’arrive pas très souvent », raconte-t-il. « Je ne me rappelle pas si c’était une remise de ballon de Picton ou “une passe de Picton à son cousin”, (mais) je me rappelle les avoir regardés et de m’être dit que nous vivions un moment spécial. »
 
Cinq semaines après le début de la saison de football de SIC, les Rams, classés au numéro 4 au niveau national, ont créé la surprise cette saison avec une fiche de 3-1 dans la conférence Canada Ouest, et leur succès est dû en grande partie à la famille Picton.
 
Au commencement de la semaine 6, Noah, qui a été nommé joueur offensif de la semaine de SIC deux fois d’affilée au début de la campagne, mène la nation au chapitre du nombre de verges par la passe avec 1714 et occupe la première place au chapitre des touchés (14) à égalité avec le quart-arrière des Gee-Gees d’Ottawa Derek Wendel. Il a également une moyenne de 428,5 verges par match, ce qui le place parmi les premiers au pays.
 
Son cousin Mitchell est un demi-inséré clé qui figure en tête des classements de SIC en ce qui a trait aux touchés sur des réceptions (7) et des verges par match (121,3). Ce joueur exceptionnel de quatrième année a également été nommé joueur offensif de la semaine de SIC mercredi après avoir capté 13 passes pour des gains de 215 verges et trois touchés dans la 32-27 stupéfiante victoire de Regina contre les Dinos de Calgary dimanche dernier.
 
« Mitch est un sacré receveur, et n’importe quel quart-arrière de n’importe quelle équipe serait reconnaissant ou chanceux de l’avoir », affirme Noah. « Je ne suis pas étonné de tout le succès qu’il remporte parce qu’il travaille fort entre les saisons et sur le terrain… Lorsque je lui passe le ballon, je sais qu’il va exécuter les jeux qu’il faut. »
 
Au cours des trois dernières semaines, les Pictons ont aidé Regina à avoir le dessus sur trois adversaires figurant au Top 10 au pays, notamment la semaine dernière dans le match contre l’équipe classée numéro deux, Calgary. C’est la première fois en carrière que Noah a battu les Dinos. C’est un contraste frappant avec la saison dernière qui avait vu les Rams terminer derniers de Canada Ouest avec une fiche de 0-8.
 
« Nous avons mûri en tant que groupe et nous avons décidé de jouer les uns pour les autres », explique le nouvel entraîneur-chef Steve Bryce, qui a été le coéquipier de Dean Picton dans les équipes qui ont remporté le championnat national junior dans les années 1980.
 
Cette saison, les Picton ont pris ce message à cœur – jouant pour les Rams tout en jouant les uns pour les autres en tant que membres d’une même famille.
 
« Au cours des années, il (mon père) a eu la plus grande influence sur ma carrière en football », affirme Noah. « C’est quelqu’un que je voulais imiter dans mon enfance, et ce sentiment perdure encore aujourd’hui. Il agit comme un entraîneur à plein temps à la maison; un grand nombre des leçons de vie que j’ai apprises viennent de lui. »
 
« Jouer en compagnie de personnes qui font partie de la même famille que moi est quelque chose que je chérirai pendant longtemps. »
 
Le match de samedi – une réédition du match d’ouverture de la saison de l’équipe où elle s’était inclinée par 41-39 en prolongation devant les Huskies – sera un autre dont la famille Picton se souviendra, car elle jouera devant une foule que l’on prévoit nombreuse à l’ouverture du nouveau stade Mosaic, et un nouveau record d’assistance sera probablement établi pour Canada Ouest.
 
« Enfant, on voulait toujours aller voir les Riders jouer, et on pensait que ce serait formidable de pouvoir jouer un jour à Mosaic », indique Noah en parlant du domicile actuel de son équipe qui le partage avec les Roughriders. « C’est quelque chose de spécial que nous attendions tous avec impatience. Avoir pu jouer notre dernier match au stade Mosaic et être en mesure de donner le coup d’envoi du nouveau stade, c’est quelque chose que je n’oublierai jamais. »

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels