En route vers la Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco : Les Axemen sont impatients de mettre fin à la série de défaites du premier match à domicile contre les Mounties

En route vers la Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco : Les Axemen sont impatients de mettre fin à la série de défaites du premier match à domicile contre les Mounties

Par Charlie Pinkerton, correspondant de football de SIC 

À moins d’un mois de la Coupe Loney, les Axemen d’Acadia (1-4) et les Mounties de Mount Allison (1-4) s’affronteront sur la scène nationale samedi. 

Le premier match à domicile d’Acadia est le dernier affrontement qui sera diffusé dans le cadre de la série des Matchs de football de la semaine de SIC en route vers la 52Coupe Vanier ArcelorMittal Dofasco. Même si les deux équipes occupent le bas du classement de SUA, le match de samedi donnera à l’équipe gagnante une chance de se distancer de l’autre dans la course aux séries. 

« C’est un match important », a déclaré Dakota Brush, receveur de quatrième année des Mounties. « Jouer contre Acadia sur leur terrain, à leur premier match à domicile, et remporter la victoire serait pour nous énorme. » 

Mount Allison et Acadia se sont déjà affrontées une fois cette année, rencontre qui s’est soldée par la victoire des Mounties par 20-12, à la semaine 6. 

Avec le développement du programme de football de Mount Allison au cours des dernières années, les Axemen ne s’attendent pas à l’emporter facilement sur leurs rivaux de la province voisine.  

« Il y a quelques années, nous étions l’équipe dominante », explique l’entraîneur-chef des Axemen, Jeff Cummins. « Ce n’était pas vraiment une rivalité. Mais, au cours des trois dernières années, elle (Mount Allison) est devenue une équipe formidable et performante. Cela crée une situation où il y a de la compétitivité des deux côtés et la rivalité s’est développée. » 

La rivalité entre les équipes de SUA ne ressemble pas à celle qui existe au sein des autres conférences au pays. Avec seulement quatre équipes dans la division, elles sont obligées de se rencontrer deux fois dans l’année pendant la saison régulière. 

« Nous nous connaissons très bien, nous recrutons nos joueurs parmi les mêmes jeunes, cela cause une situation assez intense », raconte Cummins. 

Nommé quatre fois entraîneur de l’année de SUA, Cummins, originaire de Los Angeles, entraîne au sein de la conférence depuis 16 ans. 

Scott Brady, l’entraîneur-chef des Mounties, a passé une décennie à concourir contre les Axemen, ayant joué pour Mount Allison de 2006 à 2009 et ayant depuis lors rempli différents rôles en tant qu’entraîneur pour l’équipe. Il se rappelle deux matchs contre Acadia qui, d’après lui, a défini la rivalité. 

En 2010, lors de la finale de SUA, Acadia s’est imposée devant Mount Allison dans un match qui s’est conclu après quatre périodes de prolongation. Acadia a marqué le touché qui l’a menée à la victoire sur une feinte de botté de placement. 

« C’est probablement le match le plus fou auquel j’ai participé », raconte Brady. « Lorsqu’on joue contre Acadia, c’est toujours une bataille.» 

À la demi-finale de la conférence en 2013, Mount Allison n’a atteint la zone d’en-but qu’à trois minutes de la fin. Son seul touché du match a été marqué sur une interception retournée qui a scellé l’issu du match pour les Mounties. 

Cette année-là, Mount Allison a mis la main sur son premier trophée Jewett depuis 1997. 

Dans leur affrontement en début de saison, les unités spéciales des Mounties ont joué un rôle crucial dans la victoire. Les Mounties ont scellé l’issu du match au quatrième quart en réussissant un touché à la suite d’un ballon recouvré sur un botté de dégagement bloqué. 

Cummins dit qu’il s’attend à ce que cette phase du jeu soit la plus importante lorsque les équipes se rencontreront pour la deuxième fois cette fin de semaine. 

« Ils essaient toujours de créer l’avantage avec leurs unités spéciales », explique Cummins. « Si nous arrivons à bien gérer notre jeu face à ces unités, je pense que les choses se passeront bien pour nous. » 

Mount Allison essaiera de s’imposer devant Acadia dans les tranchées, où selon Brady, les Mounties ont l’avantage. 

« On s’attend à ce que nos lignes offensives et défensives fassent le travail le long de la ligne de mêlée », indique-t-il. 

Acadia n’a remporté aucun match depuis le premier de la saison, qui s’était soldé par une victoire de 30-1 à domicile, le 10 septembre contre Saint Mary’s, classée deuxième. C’est la troisième année d’affilée qu’Acadia reçoit Mount Allison pour son premier match à domicile. 

« Chaque fois que nous visitons Acadia, nous avons l’impression de nous rendre dans une zone dangereuse parce qu’ils bénéficient d’un vaste soutien de leurs partisans », indique Brush. 

Au cours des deux dernières années, les Mounties ont gâché le premier match à domicile des Axemen en remportant la victoire. Depuis 2000, Acadia mène la série par 26-9 (n’incluant pas les séries), mais les deux équipes se sont partagé les 12 derniers matchs en saison régulière. 

Cummins s’attend à ce que 3500 à 4000 partisans se retrouvent au stade Raymond samedi pour ce qui sera, selon les prédictions des deux équipes, un match serré. 

« Je m’attends à ce que les deux équipes luttent jusqu’au dernier moment », ajoute Brady. « Je pense que ce sera un match de football serré jusqu’à la toute fin. » 

« Les gens vont voir du bon football et vivront une belle expérience de jour de match ici, à Acadia », poursuit Cummins. 

« Si nous avons la possibilité de jouer à notre manière, de pousser le tempo et de faire les choses que nous voulons faire, je pense que nous ne leur faciliterons pas la tâche avant les deux derniers matchs », affirme Brush.

« C’est l’équipe qui prendra son élan qui remportera le match. »

 

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels