Harmonie fraternelle : Kyle et Andrew Richards demeurent unis malgré la rivalité entre leurs divisions

Les deux équipes de Kyle et d’Andrew évoluent dans la division ouest du SUO ; par conséquent, les frères se sont déjà affrontés deux fois cette seule saison et six fois au cours de leurs carrières universitaires.
Les deux équipes de Kyle et d’Andrew évoluent dans la division ouest du SUO ; par conséquent, les frères se sont déjà affrontés deux fois cette seule saison et six fois au cours de leurs carrières universitaires.

 

Par Kaitlin Jingco, correspondante, Volleyball masculin U SPORTS

Lorsque les équipes de volleyball masculin de Guelph et de McMaster s'affrontent, vous pouvez toujours compter sur la présence dans les estrades de Corinne Richards, arborant son t-shirt personnalisé mi-Guelph, mi-McMaster.     

Cette mère de trois enfants, de London, Ont. porte ce chandail original parce qu'elle ne peut pas soutenir une seule équipe : son fils aîné, Kyle, évolue pour les Gryphons alors qu'Andrew, son deuxième, joue pour les Marauders. 

Alors que certains pourraient s'imaginer le malaise qu'éprouve la famille Richards à devoir regarder leurs fils s'affronter, la réalité est qu'au cours des trois dernières années, Corinne, son conjoint Peter et leur fils de neuvième année, Jack, ont vite appris à se concentrer sur chaque joueur individuellement.  

« Nous les avons tellement regardés que nous en sommes au point de ne vouloir que chacun ait son propre meilleur match, de chaque côté du plancher », d'affirmer Corinne.             

Les deux équipes de Kyle et d'Andrew évoluent dans la division ouest du SUO ; par conséquent, les frères se sont déjà affrontés deux fois cette seule saison et six fois au cours de leurs carrières universitaires. 

Les Gryphons terminant la saison en deuxième place de leur conférence alors que les Marauders terminent au premier rang avec une fiche parfaite de 15-0, Andrew — étudiant de troisième année — a défait son grand frère deux fois cette année et chaque fois qu'ils se sont affrontés sur la scène du volleyball universitaire.   

« Je vais pouvoir taquiner mon frère avec ça pour le reste de nos vies », s'amuse à dire le passeur de McMaster. 

Il s'agit d'une tournure d'événements plutôt ironique, considérant que c'est l'étudiant de cinquième année, Kyle, qui a donné la piqûre du volleyball à Andrew. 

« J'avoue avoir commencé dans ce sport un peu parce que je voulais être comme lui, ou peut-être pour l'impressionner un peu », dit Andrew. 

Il y a déjà plusieurs années, lorsque Kyle a appris que son jeune frère voulait jouer au volleyball, il l'a amené dans la cour où il lui a appris les rudiments du sport. Ces séances ont permis à Andrew d'accéder à l'équipe junior de volleyball de l'école secondaire d'Oakridge en 9e année et à l'équipe senior une année plus tôt que la normale, alors qu'il n'était qu'en 10e année. Kyle, alors en 12e, fut heureux d'accueillir son petit frère au sein de l'équipe et, ensemble, ils ont réussi à remporter un titre provincial FASSO.   

Une fois à l'université, Kyle dit qu'Andrew lui demandait souvent conseil.   

« Il comptait sur moi pour connaître comment gérer ses temps d'entraînement », de dire le capitaine de Guelph.             

Mais avec le passage du temps et à mesure que Kyle s'est vu déplacer vers des positions sur le jeu où son jeune frère avait plus d'expérience, comme libero par exemple, les frères ont vu leurs rôles se renverser.   

« Cette année, ce fut plutôt à mon tour de compter sur lui pour des astuces au niveau des passes et de mon mandat comme libero. Nous avons effectué un véritable 360 à partir du moment où je l'ai initié au sport... juste au cours de cette dernière année, il est devenu extraordinairement important pour moi », de dire Kyle. « Ça va dans les deux sens. Je suis meilleur grâce à lui et j'aime penser que j'ai aidé quelque peu à le rendre meilleur également. » 

Andrew ayant joué pour l'équipe junior canadienne et ayant contribué à ce que McMaster remporte le championnat U SPORTS des deux dernières années consécutives, Kyle dit que son jeune frère l'a même surpassé de certaines façons. 

« À mon avis, il est probablement le joueur le plus talentueux de la ligue » de dire l'aîné des Richards de son frère.   

Andrew est peut-être, en effet, le joueur de volleyball le plus célébré de la famille Richards mais il admire toujours son frère aîné pour les qualités extraordinaires dont il fait preuve non seulement sur le terrain, mais dans la vie quotidienne. 

« Je crois définitivement qu'il est le meilleur leader que je connaisse » de dire Andrew. « À mesure que j'apprends à connaître les autres joueurs de Guelph et que je constate à quel point ils le respectent comme leader et comme modèle, je suis de plus en plus fier... il m'aide à réaliser quel genre de personne je veux devenir… bien que mon équipe finisse avec une fiche de 6-0, lui me surpasse dans les choses les plus importantes de la vie alors tout est pour le mieux. » 

De toute évidence, le tandem entretient une relation très serrée — Corinne dit qu'ils ont toujours été les meilleurs amis et Kyle dit qu'ils se parlent tous les jours — et tous deux donnent tout le mérite à leurs parents pour leurs valeurs familiales et pour leur succès dans les  sports et les études. Par contre, sur le plancher, la compétition règne ; les garçons ont à cœur les intérêts de leurs équipes respectives.  

Du côté de Guelph, Kyle anticipe participer à l'après-saison du SUO pour la première fois de ses cinq années avec l'équipe. 

« Ce serait vraiment agréable de finir sur une note gagnante, ce qui voudrait dire que nous remporterions le championnat du SUO » dit-il en parlant des derniers matchs de sa carrière au volleyball. 

Andrew qui, en blaguant, encourage souvent son frère cadet, Jack, à choisir McMaster plutôt que Guelph, partage le même rêve de médaille d'or du SUO pour McMaster. Et ayant terminé avec la médaille de bronze nationale en 2015 et la médaille d'argent en 2016, il regarde encore plus loin, espérant que les Marauders atteindront la première place cette année sur la scène nationale. 

Idéalement, Corinne et Peter Richards aimeraient voir leurs deux fils se rendre au championnat de volleyball masculin Fogg U SPORTS à l'Université de l'Alberta — deux équipes du SUO y sont admissibles et McMaster et Guelph pourraient s'affronter dans le championnat de la conférence.

Cependant, les deux équipes amorceront leurs éliminatoires le samedi, McMaster recevant Queen's et Guelph recevant Nipissing en première ronde, chacune cherchant à avancer vers la ronde des 4 finalistes du SUO.  

Mais, quoi qu'il arrive, les parents se disent fiers des réalisations de leurs fils jusqu'ici et remercient le sport universitaire en général pour tout ce qu'il a apporté à leurs fils.  

« Je pense que le sport et les études combinés leur donneront le tremplin vers leurs passions respectives » de dire Corinne.

« Il est merveilleux de les voir se développer comme athlètes chevronnés, mais aussi comme jeunes étudiants universitaires » ajoute Peter. « On les voit changer sous nos yeux et se transformer en jeunes adultes qui utiliseront ce qu'ils ont appris dans le sport pour les aider à réaliser leurs cheminements de vie. »             

 

45 Vogell Road Suite 701 | Richmond Hill, Ontario, Canada | L4B 3P6 | TEL: 905-508-3000 | FAX: 905-508-4221

CONTACTEZ-NOUS | Protection des renseignements personnels